Non classé

Explorer les étendues sauvages africaines avec un spécialiste de voyage en Namibie

Ornant le littoral sud-ouest de l’Afrique, la Namibie est façonnée de paysages pittoresques qui intéressent plus d’un voyageur. Les immenses territoires inexplorés qui couvrent cette contrée constituent un incontournable pour s’immerger dans un monde à part. De plus, les réserves protégées namibiennes abritent un nombre incroyable d’animaux, une aubaine pour les férus de la faune africaine. Ils seront ravis de découvrir la beauté vierge de la Namibie depuis le parc d’Etosha jusqu’à Naukluft. Un programme chargé d’émotions, de connaissances et de détente les attend tout au long de leur périple.

 

Etosha, une terre sauvage namibienne qui vaut un coup d’œil

Situé dans la région du Kunene en Namibie, le parc national d’Etosha figure parmi l’une des grandes réserves africaines. Arboré par de vastes prairies et de marais salants, Etosha donne refuge à une multitude de faune et de flore. Cette localité est l’itinéraire à privilégier en premier pour vivre une expérience inouïe à travers le biotope namibien. Les globe-trotters qui choisissent Etosha seront éblouis par la variété de végétations qui subsistent sur les lieux. Avec leur guide, ils constateront que malgré l’aridité du sol, quelques plantes et arbres survivent à Etosha. Les Acacias et les Moringas sont des espèces résistantes assez considérables dans le parc, faisant la joie des éléphants.

Il existe également des zones humides pourvues de points d’eau dans la réserve d’Etosha. Ces endroits connaissent une forte concentration d’animaux, parfaits pour programmer un safari. Les spécialistes de voyage en Namibie et tours opérateurs y sont nombreux pour permettre aux visiteurs de parcourir le parc. À bord d’un véhicule sécurisé, les amoureux de félins africains observeront en toute tranquillité leurs bêtes favorites. En allant près des rives, ils ne manqueront pas d’apercevoir les lions qui guettent leurs proies en train de boire. Outre les herbivores, les carnivores et autres spécimens, Etosha abrite une centaine d’espèces de volatiles qui raviront les ornithologues amateurs.

 

Les montagnes de Naukluft et ses alentours, un paradis pour les randonneurs

Une fois que les bourlingueurs ont fini leur tournée à Etosha, ils seront amenés à une autre aventure à Naukluft. Enjolivant les hauteurs du nord de Sesriem, les montagnes de Naukluft sont le terrain de jeu des inconditionnels de l’évasion. Plusieurs chemins sont praticables pour dompter les massifs de Naukluft, mais les plus intéressants sont les zones les attrayantes. Les promeneurs profiteront ainsi de l’air pur tout en admirant le paysage contrasté par les roches et les cactus. L’appareil-photo ne tardera pas à sortir quand viendra le moment où les baladeurs arriveront sur les cascades impressionnantes de Naukluft.

Vu l’abondance des cours d’eau et des cascatelles dans les altitudes, la rencontre avec des animaux est très fréquente. Les montagnes de Naukluft sont d’ailleurs réputées pour être le havre de paradis des fameux zèbres d’Hartmann. Il se peut aussi que les routards fassent connaissance avec d’autres spécimens, tels que les springboks ou les koudous. Avec un bon flair et des jumelles commodes, ils apercevront peut-être des prédateurs, comme les léopards ou les guépards. Il faut, par contre, s’armer de patience pour voir le chat sauvage africain ou le renard du Cap.

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *